abeilles sauvages
Faune&Flore

Observer la pollinisation des abeilles sauvages

on
30 avril 2020

Les abeilles sauvages sont une valeur économique et écologique importante. Maillon essentiel de la chaîne trophique et alimentaire, pourtant elles sont en chemin vers l’extinction. 

Sommaire cliquable

1. Les abeilles sauvages en montagne

abeilles sauvages

L’espèces la plus rependue est l’abeille Mellifère « Apis mellifera ». Elles sont travailleuses est utile à l’homme pour le miel. Mais avant d’être domestiquées, elles appartenaient à la grande famille des abeilles sauvages. Dans nos montagnes on dénombre des centaines d’espèces très différentes de leurs cousines domestiques.

Voici quelques caractéristiques qui les diffèrent  :

  1. Les abeilles sauvages ne stockent pas de miel en quantité, mais confectionnent des boules de nectar et de pollen afin de nourrir les jeunes abeilles.
  2. Elles ne sont pas agressives car justement elles ne stockent pas de miel.
  3. Dépourvu de dard et solitaire.
  4. Dans une grande majorité des cas, les abeilles sauvages n’ont pas de Reine.
Abeille sauvage

La vie d’une abeille n’est pas de tout repos, une des choses importantes qu’elle doit réaliser est de se faire un nid douillet. Selon l’espèce les nids varient sous forme de tunnel dans la terre, de bois en décomposition, de fissure dans la roche etc… (La tonte précoce des jardins au printemps limite l’habitat et les matières utiles à la construction des nids). Les abeilles sauvages vivent de l’état de cocon jusqu’à la mort pendant moins d’un an. Et ce temps est même plus court selon certaines espèces.

En randonnée, si votre intérêt se porte sur ce qui vous entoure. Vous remarquerez que certains insectes ont une morphologie semblable à celle d’une abeille domestique et non pas la même couleur que celle-ci. Dans ce cas il est possible que vous soyez en présence d’une abeille sauvage.

2. La reine de la pollinisation pour les fleurs sauvages

abeilles sauvages

Au printemps, la reproduction de la flore bat son plein. Oui les fleurs aussi font l’amour mais pour cela elles ont besoin d’un messager, les pollinisateurs. De loin les plus efficaces, ce sont les abeilles domestiques et sauvages. Cette pollinisation est importante pour la fructification des graines, des fruits et des légumes.

Comment les abeilles pollinisent-elles ? 

La pollinisation est un processus de transport du pollen par le biais d’un pollinisateur d’une plante à une autre., de l’étamine (Fleur mâle) vers le pistil avec un dépôt de stigmate (Fleur femelle). Une abeille est capable à elle seule de butiner 250 fleurs par heure. Chiffres importants : 35% de nos ressources alimentaires dépendent des insectes et à 80% des abeilles.

Comment les abeilles butinent-elles ?

Le nectar se trouve dans des petites poches à la base des pistils. L’abeille va alors pomper à l’aide de sa trompe et emmagasiner le nectar dans son jabot (poche situé vers l’abdomen).

Le pollen lui se colle sur les poils situés sur le corps de l’abeille. Une fois la quantité estimée convenable l’abeille le rassemble et en fait une pelote. Ensuite elle l’accroche à ses pattes et retourne à sa ruche ou son nid avec son butin.

3. Comment les abeilles font-elles du miel ?

Pour retourner dans leur maison, les abeilles mémorisent des repères au sol et s’orientent grâce au soleil !

  • Une fois arrivées à bon port les butineuses transmettent le nectar aux ouvrières.
  • Les ouvrières vont se l’échanger (échange trophallactique) entre elles dans le but de mélanger le nectar avec leurs salives (la salive permet chimiquement de séparer la molécule de saccharose, avec celle du fructose = Miel)
abeille
  • Le miel est versé dans les alvéoles (photo ci-dessus), mais il est encore trop liquide. les abeilles vont le ventiler avec leurs ailes pour évaporer l’eau.
  • Quand cela est fait, les abeilles ferment alors l’alvéole à l’aide d’un opercule de cire et le miel est conservé pour l’hiver !

4. Pour les protéger dîtes oui au miel de proximité !

Ce n’est pas nouveau, la manière de consommer à un impact direct sur l’environnement.

L’agriculture intensive et la production de masse accroissent l’extinction des abeilles. Autres les fongicides et les pesticides, il y a de l’élevage d’abeille intensive avec des espèces hypers productives, sous antibiotique. (Source film : des abeilles et des hommes). 

Choisir local c’est aussi connaître la traçabilité du miel et les conditions de vie des abeilles. Même certains apiculteurs proposent des visites pour mieux comprendre le processus du miel!

Merci de votre lecture !

Restez curieux et à la prochaine !

VAGABOND CURIEUX.

Sources :

  • Film : Des abeilles et des hommes
  • C’est pas sorcier : Le déclin des abeilles
  • Photo : Pixabay et copyright Vagabondcurieux,2020.
  • Dessin : copyright Vagabondcurieux,2020.

En espérant que cela vous ai plu, mettez en commentaire sur le site ou sur les réseaux si vous souhaitez en savoir plus sur la faune et la flore !

Le topo Vagabond curieux ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, les randonneurs feront appel à un professionnel de l’encadrement.

TAGS
2 Comments
  1. Répondre

    Monique

    30 avril 2020

    Très bon article, instructif !

    • Répondre

      Vagabond Curieux

      1 mai 2020

      Merci beaucoup !

LEAVE A COMMENT

Vagabond curieux
France

Bienvenue ! Nous sommes deux passionnés par la diversité de la nature et par la randonnée. La pratique de la randonnée est un apprentissage permanent, c’est pourquoi nous aimerions partager sur ce site nos découvertes et transmettre nos conseils et connaissances afin que tu puisses pratiquer au mieux cette activité enrichissante. On privilégie essentiellement les espaces sauvages pour photographier les endroits les plus insolites. Si vous cherchez un moment d'évasion, c'est ici !

3 Partages
Tweetez
Enregistrer3
Partagez